Un parcours entre images et jardin

L'exposition permanente du nouveau musée départemental Albert-Kahn propose une exploration pédagogique et sensible des collections. Déployé sur l’ensemble du site, le parcours de visite d’environ 1 000 m2 noue un dialogue inédit entre images et patrimoine naturel, invitant à la déambulation au cœur d’un jardin préservé, conçu patiemment par le banquier philanthrope.

La visite débute au rez-de-chaussée du nouveau bâtiment de Kengo Kuma et se poursuit dans les bâtiments patrimoniaux restaurés, pour certains ouverts pour la première fois au public. Cette expérience immersive en appelle autant à la réflexion qu’à l’imaginaire, grâce à une scénographie originale conçue par Atelier Scénorama. Assumant son caractère contemporain, la scénographie participative propose un art de la déambulation, de la flânerie, du divertissement familial à travers de nombreux dispositifs interactifs.

Le projet pacifiste d’Albert Kahn, et sa volonté de faire de ses collections des Archives de la Planète une sorte de miroir du monde inspirent cette scénographie. Installations, mobiliers et signalétiques jouent du reflet, plongeant les visiteurs dans le caractère encyclopédique et foisonnant des collections : scènes paysagères du jardin, films, autochromes. Quelques détails domestiques rappellent aux visiteurs que le parcours s’effectue dans la propriété du mécène. Vous serez ici chez Albert Kahn !

Découvrez le parcours de visite

La forêt bleue et le marais

La propriété du banquier Albert Kahn donnait sur la forêt bleue. Cette scène paysagère doit son nom à la couleur des principales essences utilisées : cèdres de l’Atlas et épicéas du Colorado dont les aiguilles sont recouvertes d'une délicate enveloppe bleutée. 

La salle des Plaques

A la fin des années 1920, les plaques autochromes étaient classées et rangées dans les boîtes de la "salle des Plaques". Venez également revivre les projections qu’Albert Kahn offrait à ses invités grâce au cabinet de projection attenant à cet espace.

La forêt dorée et la prairie

Annuelles et vivaces se développent librement dans cette scène formant une infinité de tableaux multicolores qui se succèdent au fil du temps. Entre une forêt bleue « jardinée » et une forêt « vosgienne », cette clairière constitue une délicate transition.

La forêt vosgienne

Sur de nouveaux terrains achetés entre 1897 et 1918, Albert Kahn aménage une forêt vosgienne. Ce nom évoque les grands paysages du massif montagneux qui ont bercé son enfance.

La Grange vosgienne

La Grange vosgienne met en valeur le patrimoine végétal, les savoir-faire des jardiniers de l’époque d’Albert Kahn et les modes de gestion actuels d’un jardin patrimonial et respectueux de l’environnement.

Le jardin anglais

Le jardin anglais est l'une des premières parcelles aménagée par Albert Kahn. Recherchant un effet pittoresque, des fabriques agrémentaient cette scène, certaines ont aujourd'hui disparues. 

Le village japonais

Créé en 1897 suite aux voyages d'Albert Kahn au Japon, le village japonais est l’œuvre de charpentiers venus spécialement du Japon et hébergés à Boulogne. Il présente en miniature des paysages du Japon où se mêlent architecture domestique, végétaux asiatiques et évocation de sites sacrés. 

Le jardin japonais contemporain

Ce jardin-promenade est un hommage à la vie et à l’œuvre d’Albert Kahn. Réalisé en 1990 par le paysagiste japonais Fumiaki Takano. Cette scène paysagère reprend certains éléments du jardin de l'époque d'albert Kahn : les ponts, le hêtre pleureur et la cèdre de l'Himalaya.

La Fabrique des images

Dans cet espace, ponctué par les malles cabine des opérateurs, les techniques de l’autochrome (procédé photographique en couleurs), de la vue stéréoscopique et du cinématographe se dévoilent devant vos yeux.

Le jardin français

En 1895, les paysagistes Duchêne père et fils dessinent, selon la mode de l’époque, un jardin « à la française ». Contrairement à la tradition, celui-ci se situe au pied d’une majestueuse serre et non dans l’axe de la demeure du propriétaire. 

La serre

Dans les ailes de la serre retrouvez deux espaces Le jardin philosophique et Le jardin de société consacrés à la place du jardin dans le projet politique, social et philosophique d’Albert Kahn.

Le verger-roseraie

En prolongement du jardin français pensé par les paysagistes Duchêne, le verger-roseraie abrite des arbres fruitiers, sculptés et ordonnés symétriquement. Des arceaux couverts de rosiers forment une tonnelle fleurie.

Auditorium

Composé de 99 places et de 3 places pour les personnes à mobilité réduite, l’auditorium présente des lectures, ciné-concerts, spectacles et table-rondes autour des collections du musée.

Point de vue - Jardin japonais contemporain

Admirez le jardin à sènes paysagères du musée depuis la représentation végétale du Mont Fuji situé dans le jardin japonais conteporain.

Le monde d’Albert Kahn

Les visiteurs sont invités à découvrir le monde d’Albert Kahn, de sa personnalité à ses fondations, d’un portrait intime à son projet de documentation en images : les Archives de la Planète.

Ces milliers d'images, fixes et animées, offrent une expérience esthétique unique et sont décryptées pour mieux comprendre leur contexte de production.

Tout autour de la salle, se dresse le gigantesque mur inventaire de plus de 2 000 autochromes reproduits au format d’origine 9 x 12 cm, proposant ainsi une immersion dans la matérialité des collections.

La Fabrique des images

Inventions des frères Lumière, l’autochrome et le cinématographe sont employés par les opérateurs des Archives de la Planète pour enregistrer la vie sous toutes ses formes.

 

La Fabrique des images retrace le parcours de quelques-uns de ces talentueux explorateurs et dévoile sous tous les angles leur matériel et les conditions de leurs missions sur le terrain.

La salle des Plaques

Ce lieu de conservation originel des plaques autochromes des Archives de la Planète intègre désormais un cabinet de projection.

 

Le visiteur peut ainsi voyager sans quitter son fauteuil et revivre une séance telle qu’Albert Kahn aimait en organiser.

 

Cet espace également dédié à la création contemporaine propose aux artistes invités de créer une œuvre autour de la notion d’archive et d’inventaire.

La Serre

Les ailes du bâtiment sont consacrées à la place du jardin dans le projet politique, social et philosophique d’Albert Kahn.

 

Laboratoire d’idées et d’actions en germe, le jardin est à la fois un lieu de délectation pour les invités privilégiés du banquier et un sujet photographique inépuisable à même de révéler la force du vivant, chère au maître des lieux.

 

Découvrez en ligne la fresque du jardin de société 

 

La Grange vosgienne

Entre hier et aujourd’hui, la Grange vosgienne met en perspective les savoir-faire des jardiniers à l’époque d’Albert Kahn et les modes de gestion écoresponsable d’un jardin patrimonial.

 

Un triptyque vidéo retrace l’histoire du jardin et les enjeux de ce site exceptionnel.

 

Un herbier photographique magnifie quant à lui la richesse botanique et la spécificité des végétaux qui composent les sept scènes paysagères.

Le Salon des familles

Familiarisez-vous avec les collections du musée grâce à l’espace du Salon des familles, accessible gratuitement.

 

Niché au 1er étage du musée, le Salon des familles vous attend.

 

Vous pouvez y passer un moment convivial entre petits et grands grâce aux trois dispositifs de médiation interactifs vous permettant de découvrir le projet d’Albert Kahn, ainsi qu’un espace de détente agrémenté de jeux et d’ouvrages jeunesse.

L’atelier SCENORAMA – Dany Gandon et Jean-Christophe Ponce – est une équipe à géométrie variable qui se consacre à l’étude de la scénographie sous toutes ses formes. 
N’ayant ni formes, ni matériaux préconçus, ils s’adaptent et se réinventent à chaque fois pour trouver le juste lien entre un public et un propos. Attachés à la conception d’espaces sensibles et sensés qui surprennent par leur évidence, ils mettent ainsi en œuvre tous les possibles visuels et sonores pour transmettre une intention, un savoir.
Plus d'infos : www.scenorama.fr

Le groupement de conception et de suivi de réalisation du nouveau parcours de visite des collections associe, autour d’atelier Scénorama (conception et suivi de la scénographie, coordination et direction artistique du projet) : ADEQUAT (économie) ; ATELIER 144 (conception et production des audiovisuels et multimédias) ; GUERILLAGRAFIK (graphisme) ; NUMERO 111 (conception du mobilier de la librairie-boutique et du salon des familles) ; REMOTE (conception lumière).

 

CONSULTEZ LE GÉNÉRIQUE DU PARCOURS PERMANENT (pdf - 83 Ki)

Nos supports de visite

Le plan de visite (pdf - 4.49 Mi) de l'exposition permanente

Le carnet d'exploration (pdf - 3.51 Mi) pour découvrir en famille ce nouveau parcours de visite