Albert-Kahn, musée et jardin départementaux: La Science se Livre 2014

Vous êtes ici : Accueil › Musée › Actualités › La Science se Livre 2014

La Science se livre 2014

  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami


Le dimanche 2 février, dans le cadre de la Science se livre 2014, Albert-Kahn, musée et jardin départementaux vous propose découvrir les autochromes et les Archives de la Planète.  

LE TEMPS DES AUTOCHROMES

Des missions photographiques du début du XXe qui continuent de fasciner et d'alimenter la recherche, des supports à préserver pour les générations futures : le temps, thème de La Science se livre, jour un role central au musée.

Entre 1909 et 1931, Albert Kahn veut " fixer une fois pour toutes, des aspects, des pratiques et des modes de l’activité humaine dont la disparition fatale n’est plus qu’une question de temps. " Fruit de ce projet, les Archives de la Planète comptent aujourd’hui 72 000 autochromes, 4 000 plaques stéréoscopiques et 180 000 mètres de film 35 mm noir et blanc captés dans une soixantaine de pays tout autour du globe.

Échos de la salle des plaques

Albert Kahn est conscient de vivre une phase charnière de l’histoire. Le temps, composante majeure de sa démarche est également une donnée essentielle pour la survie des collections qu’il constitue et cela dès l’origine. Chaque soir, les opérateurs développent un échantillon ou l’intégralité des plaques collectées dans la journée, prenant toutes les précautions pour les protéger pendant leurs déplacements. De retour à Boulogne, les plaques reçoivent un numéro d’inventaire, certaines sont développées, retouchées, légendées pour être projetées tandis que d’autres rejoignent le fonds « à traiter ». On recense 23 329 plaques autochromes développées à la ruine du banquier, les autres seront ensuite progressivement intégrées à la base de données Fakir.

D’hier à aujourd’hui


En 1936, Georges Chevalier, opérateur devenu responsable des collections, écrit : « On peut dire, sans exagérer, qu’une telle collection demande une surveillance presque continue. » Aujourd’hui, sur les traces des opérateurs de jadis, l’équipe du musée poursuit la gestion, la conservation et la valorisation des Archives de la Planète. La recherche continue pour révéler les secrets des autochromes et pour augmenter la durée de vie des supports, une question essentielle en particulier pour sauvegarder la centaine d’heures de films. Le parallèle est intéressant entre l’époque d’Albert Kahn et la nôtre : le traitement et la restauration des plaques font écho au développement des photographies dans le laboratoire des Archives de la Planète, le registre d’inventaire tenu par les opérateurs est l’ancêtre de la documentation informatique des collections. De même, les expositions et publications actuelles sont les héritières des projections organisées à l’époque d’Albert Kahn.

L’autochrome est le premier procédé photographique en couleurs véritables.

Fakir : Fonds Albert-Kahn informatisé pour la recherche

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En pratique :


Dimanche 2 février à 14h et à 16h

Ateliers : " Découverte de la base documentaire Fakir "  
                  " Découverte du laboratoire des Archives de la Planète "

Intervenants : l'équipe de conservation du musée Albert-Kahn

Durée : 1h30 - Gratuit


 

En savoir plus

Site Internet du conseil départemental des Hauts-de-Seine

albert-kahn.hauts-de-seine.fr est un site du conseil départemental des Hauts-de-Seine