Albert-Kahn, musée et jardin départementaux: Mécénat-privatisation

Vous êtes ici : Accueil › Musée › Mécénat-privatisation

Mécénat-privatisation

  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami


Le Département des Hauts-de-Seine a entrepris une politique culturelle affirmée en intervenant sur l’ensemble des activités représentées sur son territoire : musique, théâtre, danse, arts de la rue, éducation artistique, livre et cinéma, mise en valeur du patrimoine, archives départementales, acquisition d’œuvres d’arts… Des événements culturels sont ainsi régulièrement organisés au sein d’Albert-Kahn, musée et jardin départementaux.

Le Département des Hauts-de-Seine a ainsi récemment souhaité associer à son action des entreprises sensibles à cette démarche en leur donnant la possibilité de contribuer au rayonnement culturel du territoire des Hauts-de-Seine.

Une politique de mécénat pérenne a donc été mise en place afin d’accompagner la création et le développement de projets culturels stratégiques. A ce titre, Albert-Kahn, musée et jardin départementaux est pleinement inscrit dans le patrimoine historique, culturel et naturel du Département et s’insère dans le projet de la vallée de la culture*.

Soutenir les différents projets du domaine de Sceaux vous permettra :

- de contribuer au développement d’un site d’exception sur les plans culturel, artistique et environnemental,

- d’impliquer vos salariés autour d’un projet d’intérêt général,

- d’affirmer votre identité en tant que mécène,

- de participer au rayonnement du territoire des Hauts-de-Seine et au développement de la « Vallée de la culture ».

Définition :

Le mécénat se définit comme « un soutien matériel apporté sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre, ou à une personne pour l’exercice d’activités présentant un caractère d’intérêt général ».

Depuis la loi n° 2003-709 du 1er août 2003 relative au mécénat, dite « loi Aillagon », les entreprises assujetties à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés bénéficient de conditions fiscales avantageuses au titre des dons qu’elles apportent dans le cadre du mécénat. Ainsi, en tant que mécène, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 60% du montant de votre don, dans la limite de 0,5% de votre chiffre d’affaires hors taxes. Au dessus de cette limite, l’excédent peut donner lieu à une réduction d’impôt sur les cinq exercices suivants (article 238 bis du code général des impôts). 

Des contreparties, représentant jusqu'à 25% du montant de votre don pourront vous être proposées (accès privilégiés, visibilité en tant que mécène, mises à dispositions d’espaces…). 

Pour en savoir plus, consultez le site dédié à la politique du mécénat du Département des Hauts-de-Seine

Par ailleurs, le Département des Hauts-de-Seine a souhaité ouvrir les espaces d'Albert-Kahn, musée et jardin départementaux au monde de l’entreprise, en donnant la possibilité à des partenaires de les privatiser pour l’organisation d’événements. Le Département souhaite ainsi valoriser ses espaces muséaux et leurs jardins de collection, cadres d’exception et encore inédits pour des manifestations privées.

Grâce à cette offre, les entreprises et les institutions peuvent ainsi organiser des manifestations privées pour leurs salariés, leurs clients ou partenaires au cœur du site prestigieux d'Albert-Kahn, musée et jardin départementaux.

Le Département des Hauts-de-Seine a entrepris une politique culturelle affirmée en intervenant sur l’ensemble des activités représentées sur son territoire : musique, théâtre, danse, arts de la rue, éducation artistique, livre et cinéma, mise en valeur du patrimoine, archives départementales, acquisition d’œuvres d’arts… Des événements culturels sont ainsi régulièrement organisés au sein d’Albert-Kahn, musée et jardin départementaux.

Le Département des Hauts-de-Seine a ainsi récemment souhaité associer à son action des entreprises sensibles à cette démarche en leur donnant la possibilité de contribuer au rayonnement culturel du territoire des Hauts-de-Seine.

Une politique de mécénat pérenne a donc été mise en place afin d’accompagner la création et le développement de projets culturels stratégiques. A ce titre, Albert-Kahn, musée et jardin départementaux est pleinement inscrit dans le patrimoine historique, culturel et naturel du Département et s’insère dans le projet de la vallée de la culture.

Soutenir les différents projets du musée départemental Albert-Kahn vous permettra :

- de contribuer au développement d’un site d’exception sur les plans culturel, artistique et environnemental,

- d’impliquer vos salariés autour d’un projet d’intérêt général,

- d’affirmer votre identité en tant que mécène,

- de participer au rayonnement du territoire des Hauts-de-Seine et au développement de la « Vallée de la culture ».

Définition :

Le mécénat se définit comme « un soutien matériel apporté sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre, ou à une personne pour l’exercice d’activités présentant un caractère d’intérêt général ».

Depuis la loi n° 2003-709 du 1er août 2003 relative au mécénat, dite « loi Aillagon », les entreprises assujetties à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés bénéficient de conditions fiscales avantageuses au titre des dons qu’elles apportent dans le cadre du mécénat. Ainsi, en tant que mécène, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 60% du montant de votre don, dans la limite de 0,5% de votre chiffre d’affaires hors taxes. Au dessus de cette limite, l’excédent peut donner lieu à une réduction d’impôt sur les cinq exercices suivants (article 238 bis du code général des impôts). 

Des contreparties, représentant jusqu'à 25% du montant de votre don pourront vous être proposées (accès privilégiés, visibilité en tant que mécène, mises à dispositions d’espaces…). 

Pour en savoir plus, consultez le site dédié à la politique du mécénat du Département des Hauts-de-Seine

Par ailleurs, le Département des Hauts-de-Seine a souhaité ouvrir les espaces d'Albert-Kahn, musée et jardin départementaux au monde de l’entreprise, en donnant la possibilité à des partenaires de les privatiser pour l’organisation d’événements. Le Département souhaite ainsi valoriser ses espaces muséaux et leurs jardins de collection, cadres d’exception et encore inédits pour des manifestations privées.

Grâce à cette offre, les entreprises et les institutions peuvent ainsi organiser des manifestations privées pour leurs salariés, leurs clients ou partenaires au cœur du site prestigieux d'Albert-Kahn, musée et jardin départementaux.

Mécénat

Soutenez la rénovation et la restructuration d'Albert-Kahn, musée et jardin. Janvier 2015 - Août 2017


Soutenez la rénovation et la restructuration d'Albert-Kahn, musée et jardin départementaux.

Le Département des Hauts-de-Seine a entrepris une politique culturelle affirmée, notamment autour du projet de la Vallée de la culture, qui entend relier tout au long de la vallée de la Seine les grands lieux culturels gérés par le Département. Albert-Kahn, musée et jardin est pleinement inscrit dans le patrimoine historique, culturel et naturel du Département et profite de cette volonté. La rénovation et la restructuration de ce site d’exception est l’un des projets phares de la Vallée de la culture voulue par le Département.

Avec une fréquentation en progression depuis 5 ans, le site s’est installé dans le paysage culturel français et  international. Il fait aujourd’hui partie des dix premiers sites culturels les plus visités en Île-de-France en dehors de Paris.

La rénovation et la restructuration d’Albert-Kahn, musée et jardin est aujourd’hui une étape essentielle pour ce site très fragile, au bâti dégradé. Visité par un public toujours plus nombreux le site n’offre pas des conditions optimales d’accueil. Ainsi, les espaces d’exposition actuels ne sont pas adaptés et limitent la programmation, du fait notamment de l’espace contraint. Par ailleurs, la configuration générale d’Albert-Kahn, musée et jardin ne permet pas d’assurer le bon fonctionnement du site.

Le site sera donc réorganisé à partir d’un projet muséal qui se déclinera en trois axes :

• le personnage d’Albert Kahn, homme de son temps, philanthrope engagé dans un combat pour la paix ;

• les collections « images » témoignant d’une volonté d’enregistrement des différentes réalités culturelles ;

• les jardins, synthèse poétique du projet philosophique d’Albert Kahn.

Afin de répondre aux exigences multiples de son public et d’assurer une meilleure mise en valeur de ses collections, Albert-Kahn, musée et jardin va améliorer son offre culturelle grâce à :

• des espaces d’exposition agrandis : un espace permanent, resituant les collections dans leur contexte, viendra asseoir une programmation d’expositions temporaires beaucoup plus ambitieuse ;

• un auditorium de 200 places et des espaces pédagogiques adaptés, permettant d’assurer une véritable politique des publics, afin d’élargir et de diversifier la fréquentation ;

• un centre de ressources documentaires destiné à l’accueil d’un public spécialisé et de partenaires scientifiques travaillant sur les fonds du musée ;

• des locaux administratifs suffisants pour regrouper l’ensemble des services ;

• des espaces de réserves agrandis pour des collections qui ont vocation à être enrichies.

La construction neuve fera l’objet d’une certification Haute Qualité Environnementale® et les bâtiments restructurés seront soumis à une démarche HQE®.

Objectifs principaux

 Conduire un public diversifié à la découverte des collections réunies par Albert-Kahn, et les réinscrire dans des problématiques contemporaines.

 

 Réarticuler les collections jardin et image, montrer qu’elles relèvent d’un seul et même projet (l’expression matérielle du rapport de Kahn au monde et à sa diversité) et trouvent leur justification dans leur mise en dialogue.

 Développer la fréquentation du musée-jardin en maîtrisant mieux les flux par le développement et le lissage des activités sur toute l’année.

Dates et chiffres-clés

Des études de faisabilité ont été menées, un comité scientifique créé et un concours d’architecture international lancé à l’été 2011 autour du projet. Il a été remporté par l’architecte Kengo Kuma.

Une rénovation en 4 grandes phases (phasage prévisionnel) :

Septembre 2014 – Décembre 2015 :

Démolition des bâtiments situés rue du Port
Restauration des fabriques japonaise

Janvier 2016 – Septembre 2016 :

Début de la construction du nouveau bâtiment
Restauration de la salle des plaques 
Restauration de l’actuelle salle de conférence 

Octobre 2016 – Octobre 2017 :

Réhabilitation de l’ancienne galerie d’exposition en auditorium et salle de conférences/séminaires
Réhabilitation de la serre et de la grange vosgienne
Livraison du nouveau bâtiment

Novembre 2017 – Février 2018

Aménagement des espaces d’exposition

L’enveloppe financière prévisionnelle affectée aux travaux par le maître d’ouvrage est de 23 millions d’euros HT. L’objectif global de mécénat est de 2 millions d’euros sur 4 ans.

Vos contacts mécénat :
Guillaume Ravaille / Responsable mécénat
Tél : 01 47 29 41 48 / gravaille@hauts-de-seine.fr

Nos mécènes de projet


Nos mécènes de projet


 

 

Pour son soutien en nature apporté au musée Albert-Kahn.

La Digigraphie - http://www.digigraphie.com/ 

Une sélection de reproductions d'autochromes est proposée aux visiteurs du musée. Les autochromes numérisées en haute définition sont imprimées dans le laboratoire du musée Albert-Kahn grâce au procédé mis au point par Epson, la Digigraphie®. Tirées sur du papier d'art chimiquement neutre avec les encres pigmentaires Epson UltraChrome™, les images ont une garantie de pérennité de plusieurs décennies. La gamme des reproductions se décline en plusieurs thèmes : les Archives de la Planète, les jardins et l'exposition en cours. Chaque reproduction est accompagnée d'une courte notice décrivant le sujet et d'un certificat. Les tirages au format supérieur (30 x 40 cm et 50 x 60 cm) sont numérotés, référencés et marqués de l'empreinte en relief du K d'Albert Kahn, authentifiant son origine et le respect de la charte Epson. Les reproductions d'autochromes sont en vente uniquement au musée Albert-Kahn.

Cercle des entreprises partenaires Vallée de la Culture

Id verde, anciennement ISS Espaces verts, est née de la volonté de poursuivre une histoire, celle d'une passion, le paysage, et celle des hommes qui depuis plus de 30 ans ont mis leurs compétences et leur savoir-faire au service de la création, l'aménagement et l'entretien des espaces paysagers pour les collectivités ou les entreprises.

À travers ses 6 domaines d’expertises : les espaces verts, les espaces urbains, les espaces sportifs et récréatifs, le paysagisme d’intérieur et l’arrosage, id verde réalise des prestations sur-mesure de création, d’entretien et de régénération.  

Id verde a souhaité adhérer au Cercle des entreprises partenaires vallée de la culture en tant que membre Donateur. 

Id verde, anciennement ISS Espaces verts, est née de la volonté de poursuivre une histoire, celle d'une passion, le paysage, et celle des hommes qui depuis plus de 30 ans ont mis leurs compétences et leur savoir-faire au service de la création, l'aménagement et l'entretien des espaces paysagers pour les collectivités ou les entreprises.

À travers ses 6 domaines d’expertises : les espaces verts, les espaces urbains, les espaces sportifs et récréatifs, le paysagisme d’intérieur et l’arrosage, id verde réalise des prestations sur-mesure de création, d’entretien et de régénération.  

Id verde a souhaité adhérer au Cercle des entreprises partenaires vallée de la culture en tant que membre Donateur. 

 

Fondé en 1988, T.V.A. Group intervient dans le domaine de l’ingénierie technique. Situé à Antony, le groupe a souhaité s’investir auprès du Département des Hauts-de-Seine en devenant membre Donateur du Cercle des entreprises partenaires.


La société Trapèze, qui a été fondée en 1993, intervient sur tous les travaux du bâtiment et les prestations de nettoyage à accès difficile, en hauteur ou acrobatiques. Situé à Bois-Colombes, Trapèze a souhaité s'investir auprès du Département des Hauts-de-Seine en devenant membre Privilège du Cercle des entreprises partenaires et ainsi devenir l'un des ambassadeurs de la Vallée de la Culture.

www.trapeze.fr

La société Marcel Villette a rejoint en juin 2013 le Cercle des entreprises partenaires Vallée de la Culture en tant que membre donateur. Fondée en 1929, la Société Nouvelle Marcel Villette devient une référence dans la création et l’entretien d’espaces verts. Elle rejoint en 1985 la holding financière Joyeux, spécialiste du Bâtiment et du Génie Civil, et perpétue ses activités au service de l’environnement et du cadre de vie.


L’entreprise de création et d’entretiens des espaces verts en Île-de-France et Pays de Loire, Robert Paysagiste, a rejoint le Cercle des entreprises partenaires Vallée de la Culture en tant que membre donateur. En devenant membre du Cercle, Robert Paysagiste contribue au grand projet de la Vallée de la Culture et au rayonnement culturel et artistique du Département des Hauts-de-Seine.

L’agence TRAITVERT a souhaité s’investir auprès du Département des Hauts-de-Seine en devenant membre Donateur du Cercle des entreprises partenaires vallée de la culture. Créée en 1992, l’agence TRAITVERT bénéficie d’une expérience étendue sur les projets complexes d’aménagements urbains et paysagers. 

Pour en savoir plus : http://mecenat.hauts-de-seine.net/devenir-mecene/le-cercle-des-entreprises-partenaires-vallee-de-la-culture

 

Privatisation

Un site exceptionnel pour vos événements de prestige


Nous vous proposons d’offrir à vos invités un événement ou une soirée de prestige au sein d'Albert-Kahn, musée et jardin et organiser ainsi des petits-déjeuners, déjeuners, cocktails ou dîners, des conférences, des séminaires, des conférences de presse, des visites guidées privées des collections des musées et/ou de leurs jardins avec un conférencier.

Depuis l’été 2015, dans une démarche de mise en valeur et de mise à disposition de son patrimoine, le département a élargi les périodes de privatisation. Les espaces d’Albert-Kahn, musée et jardin départementaux sont ainsi privatisables le lundi (journée entière) ainsi qu’en soirée (après fermeture des portes au public) les autres jours de la semaine. 

La capacité d'accueil maximale du site est de 150-200 personnes.

La privatisation des espaces ne peut pas être envisagée pour un mariage.

 Toutes les demandes doivent être transmises au plus tard 2 mois avant la date souhaitée pour l'événement.

CONTACT ET RESERVATION :

Pôle culture - Cellule mécénat

Tél : 01 47 29 41 48 / E-mail : locationespaces@cg92.fr

 Téléchargez la plaquette de présentation

 Téléchargez les conditions générales de privatisation


Les espaces à votre disposition :

Les espaces à votre disposition :

- Le jardin japonais contemporain 

Ce nouveau jardin a remplacé celui qu’Albert Kahn avait créé en 1909. Dessiné en 1988-1989 par le paysagiste Fumiaki Takano, cette oeuvre originale rend hommage à la vie et à l’oeuvre d’Albert Kahn.

Ce jardin est traditionnel dans les éléments de sa composition : on y retrouve par exemple la transposition du paysage japonais dans l’évocation des montagnes, des cours d’eau, des cascades et des rizières en terrasses.

Surface : environ 2 000 m². Capacité d’accueil maximale : 80 personnes en déambulation compte tenu de la configuration du jardin (espaces de circulation réduits).

- Le village japonais 

Un village composé d’un pavillon de thé et de deux maisons traditionnelles transporte le promeneur dans cette partie de l’Asie chère à Albert Kahn. Il est restauré en 2015 dans le respect de son esprit d’origine.

Surface : environ 1 000 m². Capacité d’accueil maximale : groupe de 30 personnes en déambulation. Caractéristiques techniques : Pour des raisons de conservation architecturale, il n’est pas possible d’organiser des événements à l’intérieur des maisons traditionnelles japonaises qui sont très fragiles.

- La Maison d’Albert-Khan  

Albert Kahn s’y installe dès 1893. Cette maison, point de départ de ce qui deviendra le parc du banquier philanthrope, abrite aujourd’hui plusieurs espaces de réunion et de réceptions. L’ensemble a été restauré en 2008 dans un esprit contemporain qui a su conserver le charme d’une maison bourgeoise de la fin du XIXe siècle. Au rez-de-chaussée on trouve un vestibule d’accueil avec vestiaire, ainsi que deux salons et un office traiteur et au premier étage une grande salle de réunion/conférence ainsi qu’un bureau.

Surface : environ 135 m². Capacité d’accueil maximale : 140 personnes debout.

- Le jardin anglais  

La conception du jardin anglais, qui jouxte le jardin français, est entièrement guidée par la recherche du naturel : arbustes et arbres non taillés, gazon vallonné, bulbes fleurissant au printemps. Une rivière qui s’écoule dans un bassin évoquant une falaise et un petit cottage inspiré de l’architecture normande traditionnelle soulignent le caractère pittoresque de la scène. Une balustrade en pierre fait découvrir le jardin anglais depuis le jardin français. Modèles paysagers opposés, ces deux scènes communiquent grâce à un habile jeu de transition.

Surface : environ 970 m². Capacité d’accueil maximale : 150-200 personnes avec une protection à prévoir pour la pelouse (platelage) le cas échéant.

- Le jardin français et le verger-roseraie  

En 1895, Albert Kahn fait appel aux prestigieux paysagistes Henri et Achille Duchêne pour créer le jardin français et le verger-roseraie. Cet ensemble constitue un hommage au classicisme du XVIIe siècle dans le jardin français et à l’art du jardin de la Renaissance dans la roseraie. Le jardin français, avec ses arbres fruitiers dans lesquels s’enroulent des rosiers grimpants, constitue un décor idéal pour vos réceptions à la belle saison.

Surface : environ 700 m². Capacité d’accueil maximale : 200 personnes.

- Les forêts  

La forêt dorée et la prairie

Les bouleaux pleureurs qui se parent en automne d’un manteau de feuilles dorées ont donné son nom à cette partie du jardin Albert-Kahn. Les épicéas, dont les jeunes pousses prennent une teinte très lumineuse en avril, finissent de donner tout son sens à cette appellation. Dans la prairie, la priorité est donnée aux couleurs et aux formes végétales.

La forêt bleue

La forêt bleue tient son nom des cèdres de l’Atlas et des épicéas du Colorado qui y sont plantés sur une surface de 1 340 m². Ces conifères forment toute l’année un rideau végétal bleuté et épais. À travers les branches d’épines bleues, on distingue le marais, constitué par deux petites mares artificielles.

La forêt vosgienne

Cette forêt est une évocation sur 3 000 m² du paysage montagneux des Vosges occupant 800 000 hectares.

Les deux versants, lorrain et alsacien, du massif des Vosges y sont représentés. Au coeur de l’Île-de-France, cette scène sylvestre est une invitation au voyage

Capacité d’accueil maximale (pour les 3 forêts) : 200 personnes.  Caractéristiques techniques : les forêts sont plutôt exploitables dans le cadre de déambulation.

- L'espace muséal  

Espace muséal avec ou sans mezzanine

Le musée Albert-Kahn est entièrement dédié à l’oeuvre du banquier philanthrope pour l’établissement de la paix universelle. L’espace d’exposition rend compte des expéditions qu’il a financées à travers la présentation d’autochromes et la projection de films.

Il est disponible pour des visites privées avec un conférencier.

Auditorium

Au coeur du musée, un petit auditorium est à votre disposition pour organiser vos colloques, conférences ou projections de films.

Capacité d’accueil maximale : 70 personnes. Matériel à disposition : 1 écran et 1 lecteur DVD.

- Le jardin japonais contemporain 

Ce nouveau jardin a remplacé celui qu’Albert Kahn avait créé en 1909. Dessiné en 1988-1989 par le paysagiste Fumiaki Takano, cette oeuvre originale rend hommage à la vie et à l’oeuvre d’Albert Kahn.

Ce jardin est traditionnel dans les éléments de sa composition : on y retrouve par exemple la transposition du paysage japonais dans l’évocation des montagnes, des cours d’eau, des cascades et des rizières en terrasses.

Surface : environ 2 000 m². Capacité d’accueil maximale : 80 personnes en déambulation compte tenu de la configuration du jardin (espaces de circulation réduits).

- Le village japonais 

Un village composé d’un pavillon de thé et de deux maisons traditionnelles transporte le promeneur dans cette partie de l’Asie chère à Albert Kahn. Il est restauré en 2015 dans le respect de son esprit d’origine.

Surface : environ 1 000 m². Capacité d’accueil maximale : groupe de 30 personnes en déambulation. Caractéristiques techniques : Pour des raisons de conservation architecturale, il n’est pas possible d’organiser des événements à l’intérieur des maisons traditionnelles japonaises qui sont très fragiles.

- La Maison d’Albert-Kahn  

Albert Kahn s’y installe dès 1893. Cette maison, point de départ de ce qui deviendra le parc du banquier philanthrope, abrite aujourd’hui plusieurs espaces de réunion et de réceptions. L’ensemble a été restauré en 2008 dans un esprit contemporain qui a su conserver le charme d’une maison bourgeoise de la fin du XIXe siècle. Au rez-de-chaussée on trouve un vestibule d’accueil avec vestiaire, ainsi que deux salons et un office traiteur et au premier étage une grande salle de réunion/conférence ainsi qu’un bureau.

Surface : environ 135 m². Capacité d’accueil maximale : 140 personnes debout.

- Le jardin anglais  

La conception du jardin anglais, qui jouxte le jardin français, est entièrement guidée par la recherche du naturel : arbustes et arbres non taillés, gazon vallonné, bulbes fleurissant au printemps. Une rivière qui s’écoule dans un bassin évoquant une falaise et un petit cottage inspiré de l’architecture normande traditionnelle soulignent le caractère pittoresque de la scène. Une balustrade en pierre fait découvrir le jardin anglais depuis le jardin français. Modèles paysagers opposés, ces deux scènes communiquent grâce à un habile jeu de transition.

Surface : environ 970 m². Capacité d’accueil maximale : 150-200 personnes avec une protection à prévoir pour la pelouse (platelage) le cas échéant.

- Le jardin français et le verger-roseraie  

En 1895, Albert Kahn fait appel aux prestigieux paysagistes Henri et Achille Duchêne pour créer le jardin français et le verger-roseraie. Cet ensemble constitue un hommage au classicisme du XVIIe siècle dans le jardin français et à l’art du jardin de la Renaissance dans la roseraie. Le jardin français, avec ses arbres fruitiers dans lesquels s’enroulent des rosiers grimpants, constitue un décor idéal pour vos réceptions à la belle saison.

Surface : environ 700 m². Capacité d’accueil maximale : 200 personnes.

- Les forêts  

La forêt dorée et la prairie

Les bouleaux pleureurs qui se parent en automne d’un manteau de feuilles dorées ont donné son nom à cette partie du jardin Albert-Kahn. Les épicéas, dont les jeunes pousses prennent une teinte très lumineuse en avril, finissent de donner tout son sens à cette appellation. Dans la prairie, la priorité est donnée aux couleurs et aux formes végétales.

La forêt bleue

La forêt bleue tient son nom des cèdres de l’Atlas et des épicéas du Colorado qui y sont plantés sur une surface de 1 340 m². Ces conifères forment toute l’année un rideau végétal bleuté et épais. À travers les branches d’épines bleues, on distingue le marais, constitué par deux petites mares artificielles.

La forêt vosgienne

Cette forêt est une évocation sur 3 000 m² du paysage montagneux des Vosges occupant 800 000 hectares.

Les deux versants, lorrain et alsacien, du massif des Vosges y sont représentés. Au coeur de l’Île-de-France, cette scène sylvestre est une invitation au voyage

Capacité d’accueil maximale (pour les 3 forêts) : 200 personnes.  Caractéristiques techniques : les forêts sont plutôt exploitables dans le cadre de déambulation.

- L'espace muséal  

Espace muséal avec ou sans mezzanine

Le musée Albert-Kahn est entièrement dédié à l’oeuvre du banquier philanthrope pour l’établissement de la paix universelle. L’espace d’exposition rend compte des expéditions qu’il a financées à travers la présentation d’autochromes et la projection de films.

Il est disponible pour des visites privées avec un conférencier.

Auditorium

Au coeur du musée, un petit auditorium est à votre disposition pour organiser vos colloques, conférences ou projections de films.

Capacité d’accueil maximale : 70 personnes. Matériel à disposition : 1 écran et 1 lecteur DVD.

 

 

F.A.Q


Comment procéder pour privatiser les espaces d'Albert-Kahn, musée et jardin ?

Albert-Kahn, musée et jardin peut être privatisé pour les événements suivants : rencontres professionnelles, événements d'entreprises, petits-déjeuners, déjeuners, cocktails ou dîners, visites guidées sur mesure...

L’entreprise ou l’agence intéressée par la privatisation du site doit prendre contact avec la Direction de la culture du Conseil départemental des Hauts-de-Seine – locationespaces@hauts-de-seine.fr –, qui gérera le dossier en lien avec les équipes d'Albert-Kahn, musée et jardin. Chaque demande de privatisation est étudiée en fonction de différents critères : nature du projet, qualité de la demande, nombres d’invités, dates souhaitées, disponibilité... Une fois le projet validé, l’entreprise ou l’agence est accompagnée dans la mise en place de son événement.

Quels sont les horaires de privatisation des espaces ?

Les espaces d’Albert-Kahn, musée et jardin départementaux, peuvent être privatisés toute la journée (de 9h à minuit) le jour de fermeture au public, le lundi, ainsi que tous les autres jours de la semaine, en soirée, après fermeture des portes au public. Ces disponibilités restent sous réserve de la programmation culturelle des

sites.

Le lundi, la privatisation des espaces est possible pour une journée (de 9h à 18h), une demi-journée (4 heures consécutives entre 9h et 18h), une soirée (4 heures consécutives entre 18h et minuit).

Les espaces d’Albert-Kahn, musée et jardin départementaux, peuvent être privatisés toute la journée (de 9h à minuit) le jour de fermeture au public, le lundi, ainsi que tous les autres jours de la semaine, en soirée, après fermeture des portes au public. Ces disponibilités restent sous réserve de la programmation culturelle des sites.

Le lundi, la privatisation des espaces est possible pour une journée (de 9h à 18h), une demi-journée (4 heures consécutives entre 9h et 18h), une soirée (4 heures consécutives entre 18h et minuit).

Le traiteur est-il imposé ?

Le musée ne dispose pas de traiteur attitré. L’entreprise ou l’agence peut faire appel au traiteur de son choix, sous réserve de son acceptation par le Conseil départemental et du cahier des charges techniques du site.

Est-il possible de privatiser les espaces pour un mariage ?

La privatisation des espaces ne peut pas être envisagée pour l’organisation d’un mariage.

Peut-on organiser une soirée dansante ?

En raison de la fragilité des sols et des jardins et de la qualification de monuments historiques de la plupart des espaces, il n’est pas possible d’organiser de soirée dansante.

Le site est-il accessible aux personnes à mobilité réduite ?

La totalité de l’espace muséal est accessible aux personnes à mobilité réduite. Un ascenseur permet d'accéder à l'étage.

Une grande partie des jardins sont accessibles aux personnes à mobilité réduite, néanmoins, le jardin japonais contemporain comportent des allées qui présentent des reliefs accidentés parfois glissants et des passages rocheux peu ou pas accessibles aux fauteuils roulants.

Le site dispose-il d’un parking ?

Plusieurs places de stationnement publiques se trouvent à proximité d’Albert-Kahn, musée et jardin, avenue Jean-Baptiste Clément. Et deux parkings payants Vinci se situent à environ 10 minutes à pied : place George Clémenceau, et rue de La Bellefeuille.

Albert-Kahn, musée et jardin ne dispose pas de parking spécifique. Dans le cadre d’un événement privé organisé à Albert-Kahn, musée et jardin, nous vous recommandons de prévoir un voiturier pour assurer l’accueil de vos invités.

Pour la livraison de matériel, il est possible de stationner, le temps du déchargement uniquement, à l’entrée des jardins, située 1 rue des Abondances à Boulogne-Billancourt.

Quel matériel peut être mis à disposition dans le cadre d’une location d’espaces ?

Le site ne dispose pas de matériel, de mobilier ou d’éléments de décoration, pouvant être mis à disposition pour un événement privé.

Par ailleurs, l’organisateur doit se charger du matériel nécessaire pour faire des projections (films, PowerPoint, …).


1 2 3 4 5

Site Internet du conseil départemental des Hauts-de-Seine

albert-kahn.hauts-de-seine.fr est un site du conseil départemental des Hauts-de-Seine